Sa parure, sa chevelure flottante

2018

pour violon et piano (2018)

(à Jean-Frédéric Molard et Jean-Noël Remiche)

Membre(s)
Instruments
Numéro
5
Durée
7 minutes
Effectif
violon et piano
Date de composition
Date de création
Program

Sa parure, sa chevelure flottante

Pour violon et piano (2018)

Quelques mots issus du livre de Pierre Choderlos de Laclos, De l’éducation des femmes, qui au-delà de ses Liaisons dangereuses se met aussi à réfléchir sur la condition féminine, dans la lignée des philosophes des lumières. Mettant en parallèle la femme dont « la parure est sa chevelure flottante, celle dont les parfums sont des bains d’eau claire » avec l’impérative nécessité de lui offrir l’accès à une éducation qui lui est interdite jusqu’alors. 

Révolution de pensées ! #metoo des temps jadis. Manifeste avant la lettre à mettre en vis à vis des courbes sensuelles de l’art nouveau qui s’expriment à travers la musique de Debussy (à l’occasion de son centenaire), source lointaine d’inspiration distanciée pour cette œuvre d’une profonde intimité, Spectres indécis, indices respirés. Une musique de la tendresse qui s’adresse à celles et ceux qui acceptent l’écoute des résonances du passé pour y découvrir les impulsions d’un entre-devenir à jamais dérobé.

L'œuvre est dédiée à Jean-Noël Remiche et Jean-Frédéric Molard.

CL.

Partition