Reflets

2012

Cette pièce est fondamentalement basée sur une scordatura du violoncelle, c’est à dire un accord inhabituel de l’instrument. Les sons des cordes à vide (si b - sol b - ré - la b), ont été choisis pour créer, en les combinant avec leurs harmoniques naturelles, un champ harmonique qui résonne et se développe à travers toute la pièce.

Le titre évoque un autre procédé largement utilisé dans cette composition : toutes les images sonores proposées par l’un des instruments sont reflétées par les deux autres, soit d’une façon proche, soit d’une façon éloignée, ou encore simultanément. Cette pièce a d’abord été composée pour seulement deux instruments, le violoncelle et le piano (création à Montréal en octobre 2011). Dans cette nouvelle version en trio (flûte, violoncelle et piano), le jeu de « reflets » a pu être multiplié entre les trois partenaires.

Membre(s)
Durée
0:0:0
Effectif

fl,vc, piano

Comment

Date de création
Version
pour flûte, violoncelle et piano