Nakba

2009
Un film de 

"Nakba" Mot arabe pour "catastrophe", expression qui décrit le plus tragique évènement historique du peuple Palestinien, la spoliation de sa terre lors du partage de la Palestine en 1948. Depuis les peintures rupestres des grottes préhistoriques, l'Homme a sans cesse imprégné les murs de son histoire, léguant ainsi un héritage visuel de son existence. Le film a été tourné dans un ancien camp de réfugiés palestiniens " Ein El Sultan" ainsi que dans une ancienne base militaire jordanienne, tous deux à proximité de la ville de Jericho en Cisjordanie. Ein El Sultan fut construit pour accueillir les palestiniens dépossédés de leur terre et chassés de leur maisons après le partage en 1948 de la Palestine en deux états: Israël et Palestine Après la "Guerre des Six Jours" en 1967, Israël annexe la Cisjordanie, les habitants du camp doivent fuir à nouveau vers d'autres camps de réfugies au Liban, Jordanie, Syrie ..... L’ancienne base militaire jordanienne fut investie par l'armée israélienne et utilisée ultérieurement comme camp d'entraînement pour contrer ce nouveau type de guerre : "l' Intifada" Les murs du camp ainsi que de la base militaire sont couverts de dessins peintures et graffitis racontant une histoire de conquérants et de conquis. Le film s'emploie à déchiffrer l'iconographie des signes gravés et fossilisés sur les murs, en les grattant ainsi que l'archéologue pour en dévoiler la mémoire enfuie. Les dessins et graffitis du camp ainsi que de la base militaire sont originaux, non manipulés et inhérents aux endroits de tournage Le camp de réfugies fut entièrement détruit par l'armée israélienne craignant qu'il ne devienne un symbole de résistance pour le peuple palestinien. En tant que peintre, j'ai privilégié le caractère esthétique de l'image au "discours politique". La musique, la poésie, la peinture et le folklore du peuple palestinien composent les couleurs de ma "palette".
Membre(s)
Durée
0:45:0