Laurent Pigeolet

Son site personnel

Laurent Pigeolet compose depuis l'âge de 10 ans. Autodidacte, il apprend également le piano pratiquement seul avant d'entrer à l'IMEP (Namur), où un Diplôme de Lauréat en piano et pédagogie lui sera décerné, dans la classe de Tatiana Evdokimova. Il étudie l'harmonie avec Georges Bouché, le contrepoint avec Jacques Stecke et Thierry Chleide et l'analyse musicale avec Dominique Bodson. Ensuite, il investit le champ de la composition électroacoustique avec Annette Vande Gorne et obtient un prix d'harmonie au Conservatoire de Mons, dans la classe de Luc Dupuis. Parallèlement, il poursuit ses études pianistiques au Conservatoire de Bruxelles, dans la classe d'Evegeny Moguilevsky, puis au Conservatoire Royal de Liège avec Jo Alfidi où il obtient le Diplôme Supérieur. Il étudie également l'improvisation avec Firmin Decerf et Dominique Bodson. Ensuite, après une carrière pianistique et pédagogique, il intensifie son travail de composition instrumentale et bénéficie de l'enseignement de Claude Ledoux et Denis Pousseur pour l'orchestration et la composition, au Conservatoire de Mons.

Il a notamment été professeur de piano, d'improvisation, d'analyse et écritures, ainsi qu'accompagnateur aux Académies de Wavre et d'Ottignies. Il a été aussi accompagnateur à P.A.R.T.S, l'école supérieure de danse contemporaine fondée par Anne-Teresa Dekeersmaeker.

L'esthétique des œuvres de Laurent Pigeolet est en constante évolution. Converti un premier temps au sérialisme, il en rejète ensuite certains principes contraires à la nature vivante des sons. Mais sans renier totalement son style précédent, dont il garde précieusement certaines caractéristiques de pensée structurante, il élabore peu à peu un nouveau langage, basé notamment sur les glissements harmoniques, les fondus enchaînés, les jeux de lumières. L'éclatement des hauteurs fait place à un travail sur des intervalles de plus en plus restreints et une recherche constante de l'évolution de la couleur sonore. L'harmonie joue un rôle prépondérant. Aux ruptures du discours succède la continuité, ainsi que l'exploration des possibilités qu'offrent les superpositions de couches de timbres et de tempi différents. Il renoue ainsi avec le sens de la respiration des sons, avec sa vie interne. Au phrasé intermittent ou à la cyclicité se substitue la vague et ses irrégularités, ses rythmes de flux et de reflux.

Laurent Pigeolet a notamment écrit pour l'orchestre national de Belgique, le Luxembourg Sinfonietta, l'ensemble Uyttenhove, l'ensemble Altazor, l'ensemble Musiques nouvelles.

Son répertoire comprend notamment :

Vibrationes temporum, pour orchestre symphonique
Contre-courants, pour orchestre symphonique
Altaigle, pour soprano colorature et 6 instrumentistes
REcréation, pour 16 instrumentistes
Enluminures, pour clarinette et piano
Lessons, pour flûte, clarinette, violon, support audio numérique et 4 danseurs
Demi tinte, support audionumérique
Tres, pour guitare solo
Aphorismes, pour piano solo
Etudes pour piano solo ( en cours )
Visions tibétaines, pour piano solo ( en cours )
Strates pour 8 instrumentistes

Utilisateur