Festina lente

Catégorie
Musique de scène
2017
Compositeur(s)
Instruments
Violoncelle
Piano
Durée
10'
Effectif
Violoncelle, piano et duo de circassiens
Program

Festina lente met en scène un quatuor composé d'un violoncelle, un piano et deux circassiens pratiquant le main à main. L'idée première est de mettre à égalité circassiens et musiciens afin de faire de l'espace de la scène un lieu de contemplation abstraite à la fois visuelle et sonore. Cette démarche entraîne une écriture « du geste » qui entre en écho avec le mouvement des circassiens. Les deux instruments sont idéals pour travailler sur le geste. En effet, le piano évolue sur un plan horizontal (le déplacement des mains sur le clavier) et le violoncelle sur un plan vertical (la main sur le manche). Il en résulte une finesse géométrique comme les croisements de lignes dans un tableau de Mondrian.

Le système harmonique est donc basé sur des points de références visuelles (les extrémités du piano, le haut du manche, etc. ) mais aussi à partir d'un gigantesque accord allant de la note la plus grave à la plus aiguë du piano. C'est sur celle-ci que s'échappent des ébauches (arpèges, petits motifs rythmiques, pulsations, etc.). La musique cherche à se dessiner, à créer ses contours et le son est toujours sur le point d'apparaître. Le spectateur est alors invité à se frayer un chemin à travers cet univers discret, à mi-chemin entre le geste et la musique.

Le titre Festina lente est une locution latine signifiant « hâte-toi lentement ». J'ai tenté de faire une rapide éloge de la lenteur. Cette démarche de penser au ralenti m'a poussé à aller plus loin et à travailler sur l'immobilité et le silence. L’oeuvre est composée de deux parties séparées par un long un silence immobile des musiciens. D'autres moments de silence ponctuent l’oeuvre et créent un climat de tranquillité, de sérénité.

La pièce est une commande du festival Ars Musica. La création a eu lieu le 21 novembre 2017 à Bruxelles par Gabi Sultana (piano), Guy Danel (violoncelle), Philippe Droz et Elsa Bouchez (circassiens).