La guêpe et l'orchidée

Sous titre
2ème Quatuor à Cordes
Catégorie
Quatuor à cordes
Musique de chambre sans direction
2010
Compositeur(s)
Instruments
Violon alto
Violoncelle
Violon
Violon
Durée
20 min.
Effectif

pour quatuor à cordes

Comment

Créé dans le cadre du Festival Ars Musica, cette œuvre a été écrite avec l’aide de la Communauté française (Direction générale de la Culture, Service de la Musique

Date de création
Program

La guêpe et l’orchidée (2010)

Le Deuxième Quatuor de Benoît Mernier (né en 1964), a été créé lors de l’édition 2010 du festival Ars Musica par le Quatuor Danel à qui il est dédié.

Le titre rend hommage au philosophe français Gilles Deleuze qui utilise un étonnant phénomène de la nature pour développer et expliciter un concept philosophique qu’il intitule « rhizome ».

Certaines espèces d’orchidées prennent en effet l’apparence de guêpe pour se reproduire. Les guêpes mâles aperçoivent les fleurs et les prennent pour des guêpes femelles – celles-ci naissent plus tard que les mâles. Leurrés, les mâles tentent de s’accoupler à ces orchidées déguisées et, dans leurs transports amoureux, en disséminent le pollen. 

Grâce à cette belle métaphore, Deleuze montre que la guêpe et l’orchidée sont le calque de l’une et de l’autre. Le philosophe oppose à un système pyramidal en arborescence une pensée horizontale en rhizome. Les éléments sont connectés l’un à l’autre par des racines multiples dont nous ne voyons pas toujours complètement les liaisons. Les procédés compositionnels sont inspirés de cette idée qu’un développement musical peut ne pas être linéaire et continu.

Les deux mouvements déclinent en quelque sorte les mêmes figures, conjuguant tant le « devenir-guêpe de l’orchidée » que le « devenir-orchidée de la guêpe », selon l’expression utilisée par Deleuze.

Cette œuvre a été écrite avec l’aide de la Communauté française (Direction générale de la Culture, Service de la Musique).


Audio