Sunday, June 16, 2019

Musiciens : Quatuor MP4 (Claire Bourdet - violon, Margaret Hermant - violon, Pierre Heneaux - alto, Merryl Havard - violoncelle), Pierre Slinckx (composition/électronique)

Le Quatuor MP4 interprète avec audace et fraîcheur les chefs-d'oeuvres des 20e et 21e siècles, défendant les compositeurs vivants, et tout particulièrement belges, parmi les "classiques" du contemporain. Décloisonnant la danse, l'électronique, le classique et le contemporain, il fait coexister sans tabous les genres et les disciplines artistiques.

M#1 pour l'électronique et quatuor à cordes, tente d'intégrer totalement l'électronique à l'univers intimiste de la musique de chambre qui exige la présence et l'écoute mutuelle de chaque musicien. Le compositeur belge Pierre Slinckx forme donc un quintette avec le Quatuor MP4, jouant d'un ordinateur portable artisanalement customisé de deux contrôleurs MIDI à petit prix sans haute ambition technologique. Cet instrument a été conçu au fil du processus de composition, avant, pendant et après. Il s'est d'abord agi d'expérimenter la meilleure ergonomie possible, de se familiariser avec son potentiel et de développer un système d'écriture qui lui convienne. Puis il a fallu réciproquement adapter l'instrument à l'architecture de la pièce, de manière très organique. Enfin, l’important était de fondre le son avec celui du quatuor.

 

14:10, 15:55 et 18:15 : Hotel de ville de Bruxelles

Membre (s)
Prix:
Prix réduit:
Leuze en Hainaut
BE

Dans son projet ‘Glorious Bodies’, l'artiste liégeoise Sophie Langohr opposait d'une manière étonnante des portraits des statues des Apôtres de l'église Saint-Nicolas à Eupen, créées à Cologne par le sculpteur Gérémie Geisselbrunn (1595 – 1660) en 1642 aux icones des mannequins, stars et modèles actuels.

Inspiré et fasciné par ces œuvres, le compositeur et violoniste eupenois Paul Pankert a créé des pièces qui s'opposent d'une manière similaire, à travers les siècles, aux oeuvres pour clavecin de Giramolo Frescobaldi (1583 – 1643), pour flûte à bec de Jacob van Eyck (1590 – 1657) et pour violon de Heinrich Ignaz Franz Biber (1644-1704). Il utilise pour cela des techniques de composition d'aujourd'hui, et notamment la transformation et la spatialisation du son en temps réel par des moyens électroniques.

Ces compositions seront créées en collaboration avec le Centre Henri Pousseur de Liège lors d'un concert du Ostbelgienfestival à l'IKOB à Eupen le 16 juin 2019. Une série des dyptichones de Sophie Langhor y sera exposée pour l'occasion.

programme:
Jacob van Eyck (1590 – 1657): Pavane lachrymae (Blockflöte)
Paul Pankert: Pavane (Blockflöte & live-electronics) – création

Gregory d’Hoop: Three Ravens, Variationen auf eine englische Folk-Ballade (publiziert 1611), Altblockflöte

Girolamo Frescobaldi (1583 – 1643): Il secondo libro di Toccate: Toccata Prima (Cembalo)
Paul Pankert: Toccata (Cembalo & live-electronics) – création

Heinrich Ignaz Franz Biber (1644 - 1704): Rosenkranzsonate nr1

Kl-Ex-Ensemble: Claire Lecoq, Gregory d’Hoop, Paul Pankert

Electronique: Centre Henri Pousseur, Liège

Membre (s)
Prix:
Prix réduit:
Rotenberg 12
Eupen
BE