Refrains

1998
Selon le musicologue Pascal Decroupet, avec cette pièce, écrite en 1998, Pierre Bartholomée « peut ici renouer avec un type d’écriture qui lui est chère, à savoir un type de Klangfarbenmelodie permettant de constamment renverser les hiérarchies des timbres dans un univers harmonique d’une relative stabilité, comme le fait entendre tout particulièrement le troisième mouvement, lent : trompe l’oreille autant qu’économie de moyens faisant de presque rien une petite perle ».

La composition compte les sept mouvements suivants : 

1. Allègre
2. Modéré
3. Plutôt lent
4. Très modéré, sans rigueur
5. Librement déclaré, éruptif, fantasque
6. Lent, raide, très rigoureux
7. Refrains
Membre(s)
Instruments
Durée
0:8:0
Effectif

pour violon et trombone

Comment