À la Manière et sur le Nom Complet de Brian Eno

Catégorie
Instrument solo et électronique
Musique électronique mixte
2013
Compositeur(s)
Instruments
Percussions
Electronique
Effectif

pour cloches tubulaires et électronique

Date de création
Program

Je ne connaissais Brian Eno que de réputation ; j'ai donc découvert son œuvre en travaillant sur ce projet.

 À mon sens, la musique d'Eno, pourtant si évidente pour bon nombre de ses auditeurs, demandera pour d'autres (comme pour moi) une initiation particulière, tant les codes musicaux qu'il emploie peuvent paraître singuliers.

C'est un peu comme la peinture naïve du Douanier Rousseau, il ne faut pas y chercher ce qui ne s'y trouve pas, comme les effets de rendu des matières, les effets d'éclairage savants, les effets de perspective vertigineuse, les effets de référence historique, les anatomies exactes, etc. Et lorsque ce qui s'y trouve est d'une nature inconnue à notre habitude, comme l'omniprésence du vert dans toutes ses déclinaisons douces, l'aplat des végétations sur toute la surface du tableau, le cadrage favorisant l'immersion complète dans une nature faite de feuilles exotiques, la stylisation simpliste et pourtant nullement enfantine des personnages, eh bien il nous faut une clé pour nous y ouvrir, sous peine de rester dehors et de passer à côté d'une expérience esthétique remarquable.

 J'ai eu d'abord ce sentiment de simplicité, pour moi extrême, en abordant cet univers d'où sont bannis les harmonies subtiles, les formes ingénieuses, les passages virtuoses, les sonorités épatantes et souvent même les mélodies anthropomorphiques. Juste des espaces sonores qui, pour peu qu'on s'y abandonne, invitent à l'immersion tranquille et contemplative. 

Mais quand les barrières de méfiance se sont levées, j'ai découvert un univers qui fourmille d'éminences et qui prodigue un bien-être proprement addictif.

Autant mes tentatives de rhabiller un peu cette musique trop nue à mon goût m'ont voué au constat que ce faisant je sortais lamentablement du style de l'auteur, autant mon observance de ses préceptes m'a donné cette clé dont j'avais grandement besoin pour me rendre perméable à la charge sémantique particulière et hautement jouissive qu'elle contient. C'est dans cet esprit, et dans celui des maîtres auxquels Brian Eno lui-même se référait (je pense entre autres à John Cage) que j'ai tenté d'inclure dans le programme proposé [au concert  Hommage to Brain One ] une pièce intitulée À la Manière et sur le Nom Complet de Brian Eno, basée sur un algorithme original transformant les lettres de son nom complet en une série de notes jouées aux cloches tubulaires accompagnées par un paysage sonore de synthétiseur. (S.C.)