Et les sonances montent du temple qui fut

Catégorie
Ensemble instrumental
2012
Compositeur(s)
Instruments
Flûte traversière
Hautbois
Clarinette Sib
Cor
Trompette
Trombone
Percussions
Harpe diatonique
Piano
Violon
Violon
Violon alto
Violoncelle
Contrebasse
Numéro
22
Durée
10 min.
Effectif

14 exécutants

Comment
Oeuvre commandée par l'ensemble Musiques Nouvelles dans le cadre des World Music Days 2012 


Cette oeuvre a été écrite avec l'aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Direction Générale de la Culture, Service de la Musique).

Date de création
Program

… Et les sonances montent dutemple qui fut

Le projet de base de cette pièce consistait à refléter lespectre de quelques instruments à percussion à longue résonance, comme letam-tam et le gong, en décalquant les composantes de ces résonances dansl’écriture instrumentale ou encore en leur donnant  une fonction précise dans les champs harmoniques créés. Uneétude préalable a été réalisée en collaboration avec le Centre Henri Pousseur.Dans le cas particulier du tam-tam, classé par les encyclopédies commeinstrument « à son indéterminé », l’analyse a montré la richesse, lefoisonnement infra chromatique, la complexité et l’instabilité de son universsonore,  dont les instruments tempérésne peuvent que donner un reflet déformé et incomplet. La partition esttoutefois réalisée pour annoncer, commenter et valoriser les sons mystérieux deces instruments.

Le titre, en faisant référence à celui que Claude Debussydonna à l’une de ses Images pourpiano (Et la lune descend sur le templequi fut), mais aussi à ceux que Philippe Boesmans donna à deux de ses  premières compositions (Sonance I et Sonances II respectivement pour deux  et trois pianos) annonce l’évocation d’une antiquité sansfrontières, ni dans le temps ni dans les lieux, et de rituels imaginaires.

Partitions
Partition545.67 Ko
Notice38.68 Ko
Référence
http://www.iscmwnmd2013.org/program/program/7/concert#.UtzSXpVPfyU